Contexte

La disponibilité de masques à usage non sanitaire doit s’accroître rapidement, particulièrement pour le grand public en vue du déconfinement. Il y aurait notamment 17 millions de personnes à risque en besoin de masques, pour eux et leurs interlocuteurs. 27 millions de personnes représentant la population active.

Problèmes :

  • Dès à présent, des « apprentis sorciers », des bonnes volontés, des blogueurs… développent et proposent leurs propres solutions, notamment concernant la réalisation de masques Do_It_Yourself (DIY), sans cohérence ni caractérisation ni test d’aucune sorte.
  • Pas d’accès pour le grand public au référentiel cohérent et validé pour la caractérisation.
  • Pas de « transcription pédagogique » pour la production de masques barrières DIY (Usage Non Sanitaire,
    UNS).

Saisi par la Société Française de Médecine de Catastrophe, l’Institut pour la Maîtrise des Risques (IMdR) propose un projet complémentaire aux recommandations actuelles consistant à évaluer des masques en tissu lavables pouvant être confectionnés à domicile dans le but d’être utilisés directement par la population. L’objectif sera de produire un référentiel de prototypes de masques ainsi que de tissus au travers d’indicateurs de performances (filtration, colmatage, microbiologie etc.) à même de permettre de connaître la fiabilité et les conditions d’utilisation et de recyclage des masques choisis sur le web.

Enjeux :
Implication de la population générale dans son autoprotection, avec un Référentiel très accessible, présentant une
fluidité ergonomique, pour la création de masques- en complément des mesures de protection barrières.

Solution

Descriptif technique de la solution proposée et du cas d’usage (utilisateur, situation d’emploi) auquel « MasKaDom » répond

  1. Quelle solution ?

La solution proposée par le projet « MasKaDom » est un référentiel présentant des modèles de masques ainsi que des tissus compatibles :

  • avec la capacité à réduire à un niveau acceptable la transmissibilité du virus Sars-CoV-2 des porteurs de masque vers leurs vis-à-vis ;
  • avec le mode de confection, d’utilisation et d’entretien dit « domestique ».

La démarche se décompose en deux parties :

  • choix de modèles de masques basé sur une expertise pluridisciplinaire (tissu, design, santé, entretien, économique) :
    • Recherche de modèles accessibles ;
    • Identification de tissus « domestiques » sur la base des résultats de la DGA (publication du 29/03/2020) ;
    • Test de confection ;
    • Test d’entretien avec des moyens domestiques sur la base des recommandations Afnor SPEC S76-001 ;
    • Evaluation du niveau de faisabilité.
  • Tests en laboratoires des tissus et des modèles de masques :
    • Filtration ;
    • Respirabilité (Evaluation perte de charge et pression différentielle) ;
    • Absorption (Traitement de port simulé) ;
    • Colmatage (Test à la poussière de dolomie) ;
    • Sûreté microbiologique (Test propreté microbiologique) ;
    • Entretien (lavage, séchage, repassage).
  1. Pour qui ?

Le référentiel en libre accès sera avant tout à destination du grand public afin de l’aider à choisir un modèle de masque faciles à réaliser et à entretenir correctement, dont la performance aura été évaluée. Il est possible d’envisager que ces données puissent aussi servir dans un cadre industriel.

  1. Utilisation

Le particulier qui cherchera à se confectionner un masque à domicile pourra se référer au référentiel pour choisir le modèle et les tissus qui lui conviennent (technique et disponibilité). Des données de performances lui indiqueront les modèles et matériaux à privilégier. Des consignes pour l’entretien seront disponibles afin qu’il procède au lavage et au séchage le plus performant possible.

Financement

Nous sommes une association de maîtrise des risques à but non lucratif et nous entreprenons ce projet pour répondre à une demande de la Société Française de Médecine des Catastrophes. Dans ce cadre, nous avons réuni un consortium d’experts textile, santé, nettoyage et des laboratoires d’essais afin de réaliser différents tests pour valider la performance des modèles et tissus préconisés.

Dans ce contexte, nous avons mis en ligne une campagne de don pour le projet que vous pouvez retrouver ici : lien site crowdfunding

A quoi servira l’argent collecté ? :  Les sommes recueillies serviront à payer les dépenses incompressibles organismes experts et des laboratoires de tests :

  • Expertise et tests d’associations textiles du quotidien
  • Expertise et tests de confection des masques DiY
  • Filtration : pour savoir si les masques filtrent bien les microparticules
  • Respirabilité : pour savoir si on peut respirer au travers du masque
  • Colmatage : pour savoir si les fibres ne vont pas se boucher
  • Sûreté microbiologique : pour savoir si le masque n’aura pas de moisissures
  • Entretien et nettoyage : pour savoir comment laver efficacement ses masques à la maison

Aidez nous à continuer de faire vivre la solidarité en ces temps de crise en faisant un don financier : lien crowdfunding